Filmographie et biographie résumée

Photo de mes films présentation généraleQuelques films de MARC KHANNE, auteur- réalisateur

D’abord musicien, compositeur, puis comédien, Marc Khanne a accumulé des expériences artistiques à Paris, puis en Occitanie pendant une quinzaine d’années. Il a collaboré notamment à la musique des premiers ballets du chorégraphe Angelin Preljocaj et joué dans différents groupes de Pop Rock dans toute la France, avant de s’établir à Toulouse. Ces années et ces tournées hors-norme musicales ou théâtrales (160 dates par an !) l’ont armé pour d’autres aventures…

photos diverses 004

Au tournant des années 90, il craque pour un caméscope VHS. C’est le coup de foudre ! D’emblée, il décide « naïvement » que ses premiers films seront professionnels ! Il réalise à l’aide d’un ami chef-op un tournage en pellicule autour d’un petit cirque de campagne, renforcé d’acteurs. Cette première fiction sera diffusée après bien des efforts de production sur Libre-court, France 3. Parallèlement, malgré des succès lors de tremplins nationaux, ses contacts avec des maisons de disque n’aboutissent pas. Sans regret, la passion des salles obscures l’emportera sur celle des salles de concert.

1995 – 2003. Au sein d’une structure audiovisuelle à Toulouse, il fait ses classes de monteur sur une multitude de sujets culturels ou sportifs avant de progressivement travailler à tous les postes techniques. Témoin en septembre 2001 de l’explosion de l’usine AZF à Toulouse « Ce jour-là », deux fois primé) Ses courts métrages documentaires ou de fiction sont régulièrement récompensés. Après un stage en réalisation de documentaire à l’INA, il réalise son premier 52 minutes : « La plage des volontaires », (Vamos a la playa) où il suit durant quelques mois des volontaires venus de toute l’Europe nettoyer les plages de Galice après la marée noire du Prestige (télé Toulouse, 2003).

photos diverses 008 (2)

Puis, ça sera en 2007 son premier film avec France 3 : « Drôle d’accents », où il met à profit ses premières rencontres auprès de chanteurs ou de linguistes pour arriver à faire vivre en images un film scientifique « plein d’entrain » sur un sujet riche en anecdotes.

Le grand tournant, sera en 2008 : « Aigoual, la foret retrouvée » un docufiction soutenu par ARTIS, une association audiovisuelle ardéchoise, qui sera abouti avec beaucoup d’huiles de coude, des amis patients et 4 années de recherches.

Le film raconte le combat de deux hommes qui dans les Cévennes au XIXème siècle vont faire replanter 68 millions d’arbres. Tourné avec une équipe et des comédiens professionnels, ce long-métrage dédicacé par Hubert Reeves a gagné un grand prix et voyagé dans plus d’une trentaine de festivals en France, au Grenelle de l’environnement,  et ailleurs, comme au Festival de Toronto et de Whashington DC.  Il est toujours demandé en projection.

En 2011, les récits qu’un ami lui fait du Carnaval de Bailleul l’entrainent entre Lille et Dunkerque où il réalise en 2011 pour une chaine TV locale « Bailleul Social carnaval » sur les liens sociaux entre les handicapés et les carnavaleux de la ville. Un film de fête, mais pas que…Marc Khanne est d’origine flamande par sa mère. Ce film est l’occasion de découvrir le parfum de racines oubliées…

IMGP7933

  1. Une amie l’appelle à l’aide et lui décrits des souffrances encore médicalement mal documentées. Il se lance dans son premier film de lanceur d’alerte avec « Cherche zone blanche désespérément», qui traite des effets des ondes électromagnétiques sur la santé. Film à la fois humain et scientifique, il sera après trois ans d’enquêtes en autofinancement, multi diffusé avec débat en 2015 sur Public Sénat puis France 5. Télérama et le Monde accompagneront cette diffusion d’articles de fond.

Le film est traduit et diffusé en anglais, en italien, en espagnol et en portugais.

Zone blanche 2

Les liens entre les habitants de l’Aigoual, la montagne mythique des Cévennes et Marc Khanne ont perduré, et vont maintenant donner lieu à la réalisation de trois autres films autour cette fois-ci de l’agropastoralisme…

Une association lui commande en 2013 un film sur la vie des éleveurs de la région. Il ne connait pas ce monde mais il va suivre une douzaine de fermes durant une année. Ça donnera « Bergers de l’Aigoual…Eleveurs des Causses et Cévennes », un titre à rallonge pour n’oublier personne mais qui sera primé au festival du pastoralisme, et doublé en anglais.

2015-2017. Le virus des grands espaces à la montagne a fait son chemin. Il poursuit son exploration en pays laineux avec « En transhumance vers le Bonheur ». Trois années à marcher 100 kilomètres pour suivre la montée d’un troupeau sur une semaine entière entre Languedoc et Cévennes. C’est une autoproduction qui permet cette fois-ci d’achever ce film et de le distribuer, avec toujours ARTIS,  en Ardèche, qui en réinjectant les droits artistiques des films antérieurs et des ventes de DVD lui permet de continuer en toute indépendance.

Toujours 2015 : 10 des 12 des éleveurs suivis dans son film précédent se sont fait attaqués par ces fameux loups dont la presse se fait régulièrement écho. Que penser de tout ça ? Il se lance dans  un sujet à haut risques : « L’heure des loups », avec le renfort cette fois-ci d’une petite structure de production parisienne : Mille Plateaux productions. Deux chaînes, Vosges TV et ViàOccitanie ont permis le bras de levier financier. Dès sa sortie en mai 2018, le film est récompensé d’un premier prix. L’effort maintenant c’est de le diffuser en essayant d’échapper au piège « Anti-Loup Vs Pro-Loup » qui mine le débat. La diffusion en est à ses débuts, mais prometteuse.

D’abord réalisateur, mais devenu également autant par goût que par la force des choses technicien de ses films (image, son et montage) Marc Khanne collabore de temps en temps avec d’autres réalisateurs : la pratique des clowns de soin en milieu Alzheimer, la santé des Chibanis (vieux migrants du Maghreb), les biens communs en Italie ou l’ANC, et le mouvement indépendantiste en Catalogne (France 3) font partie de la liste des films de commande, nourriciers pour l’esprit mais aussi pour le statut d’intermittent.

Une des collaborations dont il est le plus fier : sa participation à l’écriture du scénario du docu-fiction : « Laurette 1942 », un long-métrage de Francis Fourcou (Ecransud – FR3 2015) sur la réalité des camps français durant la guerre de 39-45. Une collaboration qui s’est prolongée durant le tournage, puis au montage. Ce film cinéma et TV a été primé au festival du film historique de Plaisance du Touch.

!cid_image001_jpg@01D0EBA6

2019 ?  La suite de l’histoire reste à inventer. L’autonomie alimentaire ? La notion d’effondrement ?La biodiversité naturelle ou culturelle ? Les questions ne manquent pas. On dirait que tous les voyants de la planète passent au rouge. Mais dans le secteur audiovisuel, qui plus est quand il est exercé en région,  vivre de son métier devient une vraie gageure. C’est dans ce questionnement que se situe la suite du parcours. Un parcours ou chaque film a mis entre 3 et 4 ans pour aboutir, et où tous les sujets traités ont étés bien plus que des films, nécessitant une implication de tous les jours et dessinant également un parcours de vie ancré en région, nourri de la complicité de bons amis et de rencontres fortes.

En transhumanvce vers le Bonheur - Horizontal

Récompenses : 1er Prix Festival International de documentaires sur la Ruralité « Caméra des Champs » Mention spéciale festival pastoralisme et grands espaces de Grenoble – Grand Prix des XIXèmes rencontres Cinéma-nature de Dompierre. Prix du XXème Festival International de Court-métrage de Mesnil le Roi. Prix de la Protection de l’Environnement de Dompierres 2004. 1er Prix du Festival « Toiles de mer » Lanton 2005. 1er Prix Festival de Cabestany 2003. Grand Prix Festival International de Mesnil le Roi. 1er prix Thionville 2002. Prix du public, Festival International de Palavas 2003. Prix Spécial du Jury, Vebron. 1er Prix Festival vidéo de St Jean de Neste. 1er Prix Festival Toulouse « Images » 95. 1er Prix Festival de films de Cirque Panazol 94.

Liens de visionnage :

https://vimeo.com/marckhanne

https://www.youtube.com/user/marckhanne

www.electrosensible-zone-blanche-ehs-film.com

www.transhumance-bergers-cevennes-film.com

Contact : marc.khanne2(at)free.fr

Marc Khanne,réalisateur 2014